La ResKape és una banda de pirates que vénen de diferents orígens musicals. La tripulació es va reunir al voltant de Jean No i Christophe, els dos cantants del grup. La seva nau (amb veles rock i ska) creua els oceans musicals com els hi dóna la gana. En 2014, van treure el seu primer àlbum autoproduït "Le radeau de la cerise". Aquest primer disc és el fruit dels seus primers anys d'exploració. Després de dos anys de robatoris que van portar a la nou fins a París, el grup es mou cap a nous projectes ...

 

La ResKape est une bande de pirates venus d’horizons musicaux différents. L’équipage s’est rassemblé autour de Jean No et Christophe les deux chanteurs du groupe. Leur navire (aux voiles rock et Ska) écume l’océan musical aux grés de leur envie. En 2014, ils sortent leur premier album autoproduit « Le radeau de la cerise ». Ce premier album est le fruit de leurs premières années d'exploration. Après deux années de maraude qui ont amené le radeau jusqu'à Paris, le groupe se dirige vers de nouveaux projets…  

- Quins són els teus orígens?

Sóc català, nascut a Perpinyà. La meva família és originaria de petits pobles al voltant de la Seu d'Urgell. Van arribar al Rosselló entre les dues guerres mundials. Amb Pascale, la nostra baixista, som els únics catalans d'origens en el grup, els altres són catalans del cor. Jean No és originari de Bretanya i Normandia, té un fill que està en una classe bilingüe català / francès. René és de Niça, Jean Louis és de Franche-Comté. Marcel és el pare de Jean No i l'altre René és d'origen espanyol.

- Quelles sont tes origines ?

Je suis Catalan, né à Perpignan. Ma famille originaire de petits villages autour de la Seu d’Urgell est arrivée dans le Roussillon entre les deux guerres. Avec Pascale, notre bassiste, nous sommes les seuls Catalans d’origine du groupe, les autres le sont de cœur. Jean No, d’origine bretonne et normande, a un fils qui est dans une classe bilingue catalan/français. René est Niçois, Jean Louis est de Franche-Comté. Marcel c’est le père de Jean No et l’autre René au son est d’origine espagnole.

 

- Havies cantat en català abans?

Des de petit he cantat en català a casa. Cançons tradicionals que vaig aprendre a l'escola o amb el meu avi que cantava en la coral dels Cantaires Catalans. En el nostre primer disc, vam fer una versió de l'Estaca de Lluís Llach. En la compilació  6 del Col·lectiu es va traduir al català una de les cançons del nostre primer disc.

- Avais-tu déjà chanté en catalan avant ?

Depuis tout petit j’ai chanté en catalan à la maison. Des vieilles chansons traditionnelles apprise à l’école ou avec mon grand-père qui chantait dans la chorale les Cantaires Catalans. Dans notre premier album, on a fait une reprise de l’Estaca de Lluís Llach. Dans la compil n°6 du Col.lectiu on a traduit en catalan une des chansons de notre premier album.

 

- Què saps de la creació musical en català?

De fet, a banda de les melodies tradicionals apreses en la meva infància, mai he estat interessat en cantants catalans. El grup Llamp te Frigui em va treure de la meva reserva. Sóc un dels seus aficionats. Trobo el seu últim àlbum realment excel·lent. Donen un toc de modernitat a la música en català a Catalunya Nord. Quan escolto Franck cantar em torno gairebé nostàlgic. Jean No en canvi sempre escolta Ràdio Arrels i l'encanten Obrint Pas i la Gossa Sorda, entre altres ... Me'n va fer escoltar uns quants i he de dir que estan més propers del que m'agrada escoltar.

- Que connais-tu de la création musicale en catalan ?

A vrai dire, à part les airs traditionnels appris pendant mon enfance, je ne me suis jamais intéressé aux chanteurs catalans. Quitte a brisé un tabou, je les ai jamais trouvé assez « rock’n roll » pour moi (et ça continue) qui ai passé mon adolescence à écouter du hard rock, heavy métal, punk et autre musique extrême. Disons que s'il y a un groupe qui m’a fait sortir de ma réserve c’est bien Llamp te Frigui. Je suis carrément fan. Je trouve leur album vraiment excellent. Il dépoussière la musique catalane avec brio. Quand j’entends Franck chanter ça me rends presque nostalgique. Jean No lui par contre est branché en permanence sur Radio Arrels et se régale avec entre autre Obrint Pas, la Gossa Sorda, ... Il m’en a fait écouter certain et je dois dire que c’est plus proche de ceux que j’aime.

 

- Per què has participat en el projecte del Col·lectiu?

La idea és interessant. Ha estat un repte i s'emmarca amb el nostre esperit d'aventura. Fa dos anys tocàvem en un petit poble de Cerdanya a Catalunya del Sud. Ens van fer tocar a les 3 de la matinada i va ser un concert molt animat fins a les primeres llums de l'alba. Vam cantar en francès, però explicava en català abans de cada cançó. Al final, el públic va venir a donar-nos les gràcies i dir que estimava molt la nostra música, però es va penedir de no comprendre la lletra. Vam pensar a fer arribar els nostres missatges en català, però no és fàcil perquè els jocs de paraules humorístics no són forçosament els mateixos. Ens sembla imprescindible desenvolupar el nostre repertori en català per poder tornar a gaudir de l'altra banda dels Pirineus.

- Pourquoi as-tu participé au projet du Col.lectiu ?

L’idée est intéressante. Ca fait un challenge et ça cadre carrément avec notre esprit d’aventure. Il y a deux ans nous sommes allez jouer dans un petit village de Cerdagne en Catalogne du Sud. Ils nous ont fait jouer à 3 heures du matin et ça a été le feu jusqu’au lever du soleil. On chantait en français mais j’expliquais en catalan avant chaque morceau le contenu des paroles. A la fin le public est venu nous remercier et dire qu’il avait adoré mais qu’il regrettait de ne pas comprendre les textes. Il trouvait ça dommage car il sentait qu’il passait à côté de quelque chose. Nous avons réfléchi comment faire passer nos messages en catalan mais ce n’est pas évident car les ressorts humoristiques ne sont pas forcement les mêmes. Et il semble évident qu’étoffer notre répertoire en catalan est un préalable pour retourner nous éclater de l’autre coté des Pyrénées.

 

- Com va ser aquesta experiència?

Ens vam divertir i ens vam fer el cap. No és fàcil escriure en una llengua que no practiques en el dia a dia. Parlo català des de la meva infància, però mai havia après a escriure o llegir en català. Així que vam haver de buscar una mica d'ajuda, especialment per les referències culturals en català per fer sonar "És Un País" com una cançó típicament catalana. Bàsicament, aquesta cançó de Soldat Louis és compromesa amb Bretanya i vam pensar que es podia adaptar a la realitat de Catalunya Nord absorbida dins de la nova regió Occitània. Era absurd traduir paraula per paraula. Un gran agraïment a Ramon pel seu suport crucial en la fase final del projecte.

- Comment s’est passé cette expérience ?

On s’est bien marré et pris la tête. Pas évident d’écrire dans une autre langue que celle que tu pratiques tous les jours. Si je parle catalan depuis ma tendre enfance je n’avais jamais appris à l’écrire ni à le lire. Du coup il nous a fallu trouver un peu d’aide surtout au niveau des référence culturelle propre au catalan pour faire vraiment sonner “És un país“ comme un titre typiquement catalan. A la base, ce morceau de Soldat Louis est une chanson engagé pour la Bretagne et ça colle tellement à notre actualité catalane depuis la nouvelle région. Il était aberrant de la traduire mot pour mot. Même si cela a été la base du travail. Un grand merci à Ramon pour son aide cruciale dans la phase finale du projet.

 

- Cantes en català durant els teus concerts?

"L'Estaca" forma part del nostre repertori des del 2009 i acabem d'incorporar "És un país". 

- Chantes-tu en catalan lors de vos concerts ?

« L’Estaca » fait partie de notre répertoire depuis 2009 et « És un país » vient d’y rentrer. J’ai du mal à chanter sur scène « Tots anem a sortir » (version catalane de « On va tous y passer ») car je l’ai tellement chanté en français que la reprendre en catalan est un vrai casse tête pour moi et source de confusion. Mais on travaille à de nouveaux titres écrit directement en catalan.

 

- Vols fer més cançons en català?

Sí, per descomptat, projectem fer un disc "Tot en català" amb els títols que ja hem fet i les noves cançons que estem preparant. 

- Souhaites-tu faire d’autres morceaux en catalan ?

Oui bien sûr comme je viens de le dire, on a en projet un mini LP « Tot en català » avec les titres qu’on a déjà fait et des morceaux inédits en cours d’écriture et d’enregistrement. C'est dans la soute du radeau et on ne se presse pas. La ResKape est un groupe amateur et notre temps de travail est différent des professionnels qui peuvent être plus réactifs que nous mais ça nous laisse la liberté de gérer nous-mêmes nos destinations.

La ResKape